Emploi, carrières et formations environnement et développement durable

Environnement Magazine   Recyclage Récupération   Hydroplus   Journal des Communes

S'inscrire à la newsletter Envirojob


Twitter Envirojob : La communauté des bons plans emploi !

Pollutec 2014
Annuaire Federec



Tous les dossiers formations

Interview de Paul Santelmann : La formation, élément clé de la RSE

L’Afpa a coordonné la publication d’un ouvrage sur les liens entre responsabilité sociale des entreprises (RSE) et formation. Une réflexion cruciale en période de crise.

Photo de Paul Santelmann, directeur de la prospective de l’Afpa

En quoi la formation est-elle liée à la RSE ?

La formation professionnelle soulève la question de la convergence entre intérêts économiques et justice sociale. Elle interpelle la responsabilité sociale des entreprises dans la trajectoire professionnelle de leurs salariés. Elle interpelle aussi la façon dont les pouvoirs publics et les partenaires sociaux se fixent des priorités. Cela d’autant plus que le chômage de masse a révélé que ceux qui n’ont pas été préparés à évoluer professionnellement sont confrontés à de nombreux obstacles en matière de retour à l’emploi.

Les entreprises l’ont-elles compris ?

Le système de formation professionnelle français est fondé sur une obligation de dépenses en matière de formation continue. Cela entretient une ambiguïté laissant penser que s’acquitter de cette dépense contribue à la justice sociale. Or, ce sont les plus qualifiés qui font le meilleur usage de la formation continue, au détriment des ouvriers et des employés qui ont pourtant le moins bénéficié de l’école.

Les entreprises gèrent souvent les dispositifs de formation à minima, sans mettre en place une organisation du travail qui offre des perspectives d’évolution professionnelle.

Comment la formation est-elle intégrée dans les rapports RSE ?

Le niveau de dépense de formation et le nombre de salariés bénéficiaires sont les principaux indicateurs retenus. Cette approche esquive l’évaluation des effets de la formation sur les trajectoires des moins qualifiés. Et les syndicats ne poussent pas à cette évaluation qui, au risque de conforter l’absence de bénéfice sur les parcours professionnels, pourrait nuire finalement à la demande de formation elle-même.

En quoi la RSE peut-elle faire évoluer les choses ?

La RSE interpelle la façon dont les dispositifs de formation sont construits et appropriés par les employeurs et leurs salariés. Elle soulève la question de l’engagement professionnel et de sa reconnaissance, de la responsabilité de tous les salariés en matière de comportements compatibles avec le développement durable, l’éthique, les non-discriminations, etc. Elle interpelle donc le dialogue social et les organisations syndicales et professionnelles... La formation possède un double rôle : accompagner les transformations du travail ainsi que les transitions professionnelles. Les organismes de formation ne sont pas que des prestataires de stages.

Crédits Photos : DR

DB

Une réflexion salutaire

Le numéro hors-série Afpa/Éducation permanente « Responsabilité sociale des entreprises et formation » rassemble quatorze contributions rédigées par des représentants d’horizons variés, universitaires, entreprises, syndicats et organismes de formation. C’est justement cette diversité qui en fait l’intérêt. Comment les politiques RSE des entreprises intègrent-elles la formation ? En quoi la formation reflète-t-elle une démarche RSE ? Comment repenser les besoins en formation ? Autant de questions et d’exemples concrets qui pourraient alimenter une réflexion sur des politiques publiques qui restent bien frileuses sur le sujet.

www.education-permanente.fr